Un fort pour défendre Saint-Malo
Chateaubriand et Surcouf
Les heures noires de la seconde guerre mondiale
L'histoire de la ville de Saint Malo, passe par le Fort National

Témoin des jeux de Chateaubriand et d’un fameux duel de Surcouf

Sur la plage en, contrebas du Fort, Chateaubriand (1768-1848) enfant, escaladant les brise-lames et courant dans les vagues, jouait avec ses camarades. Il raconte lui même dans ses " Mémoires d’Outre Tombe " qu’étant un jour tombé avec ceux ci dans les vagues, leurs vieilles bonnes durent retrousser leurs cotillons pour sauver les imprudents.



Chateaubriand est d'ailleurs enterré dans l’Ile du Grand Bé à quelques centaines de mètres du Fort National. Le Fort fut aussi le théâtre d’événements plus pittoresques :



C’est en effet au pied du Fort Royal que le célèbre corsaire Robert Surcouf (1773-1827) soutint, seul contre 12 officiers prussiens, l’un des duels les plus fameux de notre histoire. " La course n’est pas la piraterie (…).



Elle reste une expédition militaire sanctionnée par l’Etat. Chaque corsaire portait une lettre de marque qui l’autorisait. Sans cette lettre, le capitaine, alors présumé pirate, eût été branché à sa grand’vergue. Les corsaires français furent les premiers du monde, et parmi eux, les gens de Dunkerque et de Saint-Malo. Se rappeler qu’en cinq ans de luttes, si les corsaires britanniques nous prirent 375 bateaux, les corsaires de France amarinèrent ou coulèrent 2266 navires anglais ou alliés. " Extrait de Surcouf, corsaire par Jean de la Varende.



la prise du Kent par la Confiance commandée par R. Surcouf
illustration de Gustave Alaux
Robert Surcouf

Robert Surcouf

Robert Surcouf et le duel contre les 12 prussiens
illustration de Gustave Alaux
 A Saint Malo, découvrez le Fort National
site Internet Référencement Atout GraphSaint Malo